BGLA INC. 2019

Pavillon du CTRI, Rouyn-Noranda, 2015

Construction d'un nouveau centre de recherche universitaire.
  • Nom de la firme responsable : Consortium BGLA & TRAME Architectes

  • Équipe : Martin Brière (BGLA) et Marie-Déelle Séguin-Carrier (TRAME)

  • Coût de la réalisation : 12,7 millions $

  • Envergure : 2687 m2

  • Échéancier du projet : 2013 à 2015 

  • Client : Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

 

 

Après avoir réalisé des études de faisabilité pour la construction d’un agrandissement aux locaux actuels du CTRI et assuré la conception et la réalisation de l’usine école, l’équipe de Trame a réalisé, en consortium avec la firme BGLA, le développement du projet du nouveau bâtiment pour le CTRI. 

Conçu pour accueillir des laboratoires de recherche spécialisés dans trois principaux champs, soit les mines, la biomasse et l’environnement, le bâtiment comporte également des bureaux pour le personnel administratif et les chercheurs, de même que des espaces communs (salle de conférence, cuisinette, services). 

Des rénovations aux locaux existants conservés dans le bâtiment principal du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont également été réalisées. 

Le bâtiment, d’une superficie de 2 697 m2, regroupe les trois volets de recherche couverts par le CTRI. 

De façon sommaire, le programme comprenait :

Laboratoire mine : 501 m2;

Laboratoire biomasse : 760 m2;

Laboratoire environnement : 102 m2;

Locaux administratifs : 300 m2;

Locaux supports : 1 034 m2.

Le concept architectural exprime la volonté de faire du bâtiment une vitrine technologique, permettant de saisir la vocation du lieu et d’apprécier des exemples concrets d’utilisation originale de nos ressources, tels que : une structure de bois non conventionnelle, en lamellé-collé et composée d’éléments obliques formant des losanges, des murs de gabions montés dans un grillage métallique exprimant la dualité entre la vocation industrielle et innovante du lieu, un grand mur-rideau laissant entrevoir les activités du laboratoire de biomasse.

Parmi les éléments de développement durable inclus au projet, notons l’installation d’un mur solaire et d’un système de géothermie, et la conception d’un aménagement paysager responsable.

Distinction
  • Finaliste, Prix Novae - catégorie “bâtiment durable”, 2016

En voir plus

Crédit photographe : Stéphane Groleau