Camp Minogami, 2016

Construction d’une nouvelle cafétéria 
  • Firme responsable : BGLA

  • Équipe: Stéphane Lefebvre, Marianne Lapalme et Nancy Giasson

  • Lieu de réalisation: Shawinigan

  • Coût de la réalisation: 1,5M$

  • Superficie: 742,49 m²

  • Échéancier: 05/2016 - 10/2016

  • Client: Camps Odyssée

 

DESCRIPTION DU PROJET

Construit en 1963, le camp Minogami fut aménagé sur un domaine privé appartenant à un riche américain du nom de Frederick Weicker qui souhaitait léguer son site à la jeunesse. Les bâtiments d’origine étaient en bois de teinte foncée, arborant de grandes toitures pentues, et dispersés dans un magnifique panorama caractérisé par des boisés de grands pins.

 

C’est avec ces prémisses en tête que BGLA a entrepris la conception de la nouvelle cafétéria du camp. L’un des principaux objectifs du projet était d’intégrer le nouveau bâtiment au site, afin qu’il se fonde harmonieusement au paysage. Nous retrouvons ainsi les principales caractéristiques du parc immobilier de Minogami: revêtement en bois de teinte sombre, toitures débordantes à deux pentes, structure entièrement en bois.

 

Le projet comprend également une cuisine de production avec réserves, des chambres froides, une salle de lavage, une zone déchets, un débarcadère, un bureau, des vestiaire pour les employés, des toilettes et des terrasses extérieures couvertes en bois.

UTILISATION DU BOIS
Lors de la conception, le choix du bois  s’est imposé d'emblée et s’est étendu à l’ensemble du projet, que ce soit pour la construction intérieure ou pour l’enveloppe et le revêtement extérieur, et ce, autant en structure principale qu’en finition intérieure. Le revêtement mural extérieur est constitué d'un parement en planches de pin teintes.


À l’extérieur, en continuité des espaces des entrées et des salles à manger, des perrons et terrasses en bois teint ont été ajoutés afin d’agrémenter les accès extérieurs. Le plafond au-dessus des terrasses est également habillé de bois en guise de finition.


À l’intérieur, nous retrouvons des parements en contreplaqué et en planches embouvetées. Des poutres et colonnes en bois constituées d’éléments en copeaux parallèles (Parallam) sont également utilisées dans l’ensemble du bâtiment. À des fins esthétiques, certaines ont été réalisées en lamellé-collé et laissées apparentes, et ce particulièrement dans les espaces de consommation. Elles permettent ainsi de rythmer l’espace et de créer une certaine articulation des locaux entre eux.